Kilim

kilims

Les kilims sont au coeur de la vie berbere

Le terme “kilim” est impropre, au Maroc, on parlera de Hembel ou de hamdira pour désigner ces tapis de laine tissée, qui servent à la fois de manteaux, de couverture et de tapis de sol. Mais le mot de kilim est universellement connu, et plus facile à mémoriser.

Pour un nomade, les kilims sont, après la toile de tente tissée en laine de dromadaire, la première, voir la seule pièce d’ameublement. Des tentes berbères de l’Atlas aux riches palais Glaouis ou Fassis, les kilims sont nombreux, moelleux, colorés, richement décorés. Ils recouvrent le sol, où ils peuvent être empilés en plusieurs couches, l’hiver ils sont accrochés aux murs pour protéger du froid des carrelages, ils recouvrent les divans, les lits, les plus petits peuvent aussi servir de vêtements comme les Hamdira des Aït Hadiddou. Autrefois, on trouvait dans chaque famille un métier à tisser, où les jeunes filles préparaient leur trousseau de mariage. Aujourd’hui la fabrication est assurée en partie par des coopératives, des ateliers, mais à la campagne, ou sous la tente des nomades, de nombreuses femmes tissent encore des tapis et kilims, pour elles et leur famille, ou pour un revenu non négligeable.

Metier a tisse de Kilim

Le travail du tissage dans la décoration marocaine est le même dans tous le pays, bien que selon les régions les motifs, couleurs et matériaux diffèrent.

On fixe tout d’abord la trame verticale qui sert d’ossature à la réalisation.
Puis on déplie les écheveaux pour les enrouler autour des fusains.

Notre bazar

Ici a bazar Kassri nous vous proposons des kilims entièrement tissé et noué à la main des femmes artisanes berbères, le meilleur de la production artisanale du Maroc, un large choix de kilims artisanale, avec un bon rapport qualité prix.